Sport et polyarthrite rhumatoïde : nos conseils

La pratique du sport est-elle compatible avec l'arthrite rhumatoïde ?

Chez Vitalliance, on remarque que de nombreuses personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde sont anxieuses à l'idée de faire de l'exercice. Cela peut être dû à la peur d'endommager ses articulations ou de se faire mal. Cependant, les recherches montrent que l'exercice est un élément important de la gestion des symptômes, et les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde peuvent participer à des exercices réguliers et appropriés sans causer de dommages à leurs articulations ou aggraver leurs symptômes (1).

L'exercice est-il recommandé pour la polyarthrite rhumatoïde ?

L'exercice est un élément important de la gestion de cette pathologie. Les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde qui font de l'exercice ont (2) :

  • Un niveau de forme physique plus élevé
  • Une meilleure force et des muscles plus développés
  • Une plus grande capacité à effectuer les tâches quotidiennes
  • Un moral plus stable et un bien-être émotionnel accru.

L'exercice peut également vous aider à maintenir votre poids et à améliorer la santé de votre cœur et de vos vaisseaux sanguins. Certains types d'exercices peuvent également contribuer à améliorer la solidité de vos os et à réduire votre risque d'ostéoporose (amincissement des os).

Vous avez peur de vous faire mal ?

Rassurez-vous, même si l’on conseillait aux patients atteints de polyarthrite rhumatoïde de ne pas bouger il y a quelques années, aujourd’hui, les bienfaits d’une activité physique adaptée ont été démontrés (2). Bien entendu, le niveau de forme physique et les limites de chacun seront différents, alors commencez par des activités qui vous conviennent.

En effet, si certaines personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde trouveront facile une marche de cinq kilomètres, d'autres trouveront cette activité beaucoup plus difficile. Si vous avez des lésions aux grandes articulations de vos jambes, telles que les hanches ou les genoux, il est généralement recommandé d'éviter les activités qui exercent une force excessive sur ces articulations (par exemple, la course à pied). Consultez votre rhumatologue pour savoir s'il y a des activités que vous devriez éviter. Il peut également être utile de demander à un physiothérapeute des conseils sur les exercices à faire en toute sécurité.

Quels sports privilégier ?

Il existe de nombreuses activités qui sont sûres et efficaces pour les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde. De plus, une pratique physique peut convenir à un patient, mais pas à un autre, il faut donc trouver l’activité qui vous convient. Voici quelques exemples. 

Les exercices aquatiques

De nombreuses personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde préfèrent faire de l'exercice dans l'eau. La flottabilité de l'eau soulage la pression exercée sur les articulations douloureuses et rend les mouvements plus simples à exécuter que sur terre. L'eau chaude peut également être apaisante pour les muscles endoloris et les articulations raides. Il existe des cours adaptés dans les piscines locales ou dans les piscines d'hydrothérapie (chauffées à environ 34 degrés), que l'on trouve généralement dans les hôpitaux, les centres de santé ou de réhabilitation communautaires et les cliniques de physiothérapie.

Entraînement musculaire

La faiblesse musculaire est très fréquente chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde. La combinaison de la douleur, de la fatigue et de la maladie elle-même entraîne souvent un affaiblissement et une atrophie des muscles. Cela peut rendre encore plus épuisant le fait de mener ses activités quotidiennes habituelles. Des recherches ont montré que la faiblesse musculaire dans la polyarthrite rhumatoïde peut être évitée et même inversée par un entraînement musculaire. Il consiste à faire travailler vos muscles un peu plus fort que dans la vie normale. Pour ce faire, vous utilisez des poids, des appareils de gym, des bandes de résistance ou simplement votre poids corporel pour renforcer les muscles de vos mains et de vos jambes.

Le vélo 

Les bienfaits du vélo ne sont également plus à démontrer. Ce n’est pas pour rien que le vélo fait partie des sports les plus pratiqués par les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde. Cette activité physique à l’avantage de ne pas trop faire peser de poids sur les articulations. Les hanches et les genoux travaillaient donc en douceur et sans contrainte. Il existe également plusieurs petites astuces à mettre en place pour réduire en plus d’éventuelles douleurs : basculer les poignées vers le haut ; ajouter des tubes pour une meilleure tenue du guidon et reposer les bras ; rétropédalage pour ne plus serrer la poignée de freins, etc (1).

Enfin, lors des poussées inflammatoires, il faut mettre en repos la ou les articulations douloureuses et ralentir ou cesser votre activité physique. De plus, la fatigue, qui accompagne souvent la polyarthrite rhumatoïde, peut entraîner une perte de motivation dans la pratique d’un sport. Il est donc important de se forcer à pratiquer une activité sportive régulière et modérée qui améliore, non seulement la forme physique mais aussi l'état de fatigue général (3)

Vitalliance vous recommande de consulter votre médecin ou votre rhumatologue avant de commencer un programme d'exercice.

Sources :
(1) http://www.mieux-vivre-ma-pr.com/mieux-bouger/mes-activites-physiques/
(2) https://www.france-assos-sante.org/2019/01/04/activite-physique-adaptee-polyarthrites-rhumatoides-et-rhumatismes-inflammatoires-chroniques/
(3) http://af-polyarthrite.net/nl7/INTERVIEW.pdf



D'autres articles qui pourraient vous intéresser :